La prise en charge Simplifiée1

La lutte contre le virus de l'hépatite C (VHC) est devenue un axe majeur de la stratégie nationale de santé, en effet, la France a fixé un objectif d'élimination du VHC à l'horizon 2025. Afin d'y arriver, de nombreuses mesures ont été mises en place permettant d'augmenter le dépistage et de soigner davantage de patients en facilitant le parcours de soin. 

Par exemple, l’ouverture de la prescription des antiviraux à action directe (AAD) pangénotypiques à tous les médecins, pour les patients ayant une infection chronique par le VHC remplissant les critères d’une prise en charge simplifiée.  La prise en charge simplifiée doit pouvoir être réalisée au plus proche du lieu de vie du patient ou dans un lieu où le patient est déjà suivi.1


   


La prise en charge simplifiée s’adresse aux adultes ayant une infection chronique par le VHC en l’absence de :

  • Co-infection VHB et ou VIH
  • D’insuffisance rénale sévère (débit de filtration glomérulaire estimé DFGe < 30 ml/min/ 1,73 m2)
  • De comorbidité (consommation d’alcool a risque, diabète, obésité) mal contrôlée
  • De maladie hépatique sévère (valeurs seuils écartant le diagnostic de maladie hépatique sévère : FibroScan® < 10 kPa ou Fibrotest® ≤ 0,58  ou Fibromètre® ≤ 0,786)
  • D’antécédent de traitement de l’hépatite C.

Une prise en charge adaptée à chaque comorbidité doit être proposée. La consommation d’alcool et d’autres toxiques doit être évaluée (repérer un mésusage à l’aide de questionnaires spécifiques : AUDIT , CAGE, DSM-V), une prise en charge doit être mise en place en cas de consommation à risque. Il est nécessaire d’estimer la capacité du patient à être observant pour son traitement VHC3

Schéma de la prise en charge médicale des personnes dépistées séropositives au VHC : parcours simplifié et parcours spécialisé1,4

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la fiche mémo de la HAS. 

Pour les patients ne s’inscrivant pas dans le cadre de la prise en charge simplifiée, une prise en charge par un spécialiste est nécessaire.



  1. HAS. Hépatite C : prise en charge simplifiée chez l’adulte. Fiche mémo. Mars 2019
  2. GRVS - Hépatite C : Renouvellement des stratégies en CAARUD et CSAPA. Manuel méthodologique de réduction des risques, de soutien au dépistage et d’accompagnement vers le soin. Mai 2018
  3. AFEF. Recommandations pour l’élimination de l’infection par le virus de l’hépatite C en France. Mars 2018.
  4. CNS – Rapport sur la prévention, le dépistage et le traitement de l’hépatite C chez les personnes détenues https://cns.sante.fr/rapports-et-avis/rapport-prisons-2020
  5. AFEF. Association Française pour l’Étude du Foie. Recommandations AFEF sur la prise en charge de l’hépatite C virale – mars 2017.
  6. Ministères des affaires sociales et de la santé. Prise en charge thérapeutique et suivi de l’ensemble des personnes infectées par le virus de l’hépatite C. Rapport de recommandations 2016. Sous la direction du Pr Daniel Dhumeaux et sous l’égide de l’ANRS et du CNS et avec le concours de l’AFEF.
  7. AFEF. Évaluation de la sévérité de la maladie hépatique pour initier le dépistage du carcinome hépatocellulaire au cours de l’hépatite C. Avis d’experts. Juillet 2015.
  8. HAS. Méthodes non invasives de mesure de la fibrose hépatique diagnostic de la cirrhose non compliquée (Actualisation). Décembre 2008.
  9. Castera L. Le Fibroscan : un nouvel outil pour l’évaluation non invasive de la fibrose au cours des maladies chroniques du foie. Hepato-Gastro 2007;14(2):90-98.
  10. JORF n°0116 du 19 mai 2011 page 8728 texte n° 16.
  11. JORF n°0116 du 19 mai 2011 page 8731 texte n°17.
  12. Vergniol A, De Ledinghen V. Diagnostic non invasif de la fibrose hépatique: modalités pratiques d’utilisation des marqueurs sanguins et du FibroScan. Gastroenterol Clin Biol. 2009;33:334-344.
  13. HAS, Actes et prestations ALD. Hépatite C chronique. Juillet 2017.
  14. Schreiber J, Moreno C. L’élastographie par Fibroscan : un outil simple et pratique pour évaluer la fibrose hépatique. 2016. La revue de la médecine générale. n°338.
  15. Echosens. L’examen non-invasif, rapide et indolore de votre foie…connaissez-vous le Fibroscan ?
  16. Grebely J, Robaeys G, Bruggmann P et al. Recommendations for the management of hepatitis C virus infection among people who inject drugs. Int J Drug Policy 2015;26:1028-38.
  17. European Association for the Study of the Liver - Recommandations sur le traitement de l'hépatite C - EASL 2020
  18. American Association for the Study of Liver Diseases (AASLD), Infectious Diseases Society of America (IDSA). Recommendations for testing, managing, and treating hepatitis C. Updated: July 6, 2016, Changes made Septembre 16, 2016. www.hcvguidelines.org
  19. Pol S. L’hépatite C face au défi de la guérison. Rev Prat 2018; 68;269-75
  20. Haute Autorité de santé. Place des tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) dans la stratégie de dépistage de l’hépatite C. Mai 2014. https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1615995/fr/ placedes-tests-rapides-d-orientation-diagnostique-trod-dans-lastrategiede-depistage-de-l-hepatite-c
  21. Chevaliez S. Tests de diagnostic rapides des hépatites virales : intérêts et limites. La Lettre de l’Infectiologue 2017;XXXII:98-102
  22. Lang JP, Lutz M, Benoit G, Michel L. Troubles psychiatriques et hépatite chronique C. La Lettre du Psychiatre 2011;VII;n° 3:80-4.

FR-VHCV-200059-02/2021