Bilan initial

 

Le bilan initial est une étape nécessaire à l’instauration d’un traitement VHC. Il rassemble des examens médicaux constitués de plusieurs examens cliniques et analyses médicales.


   


Lorsqu’une hépatite C est nouvellement dépistée, un bilan initial doit être réalisé et doit comprendre les différents éléments1 :

  • NFS,
  • Plaquettes,
  • Glycémie à jeun,
  • ASAT, ALAT,
  • GGT,
  • Bilirubine,
  • Débit de filtration glomérulaire
  • Si non réalisé lors du dépistage, il faut également antigène HBs, anticorps anti-HBs, anticorps Anti-HBc, sérologie VIH.

   


Il faut également évaluer le stade de la fibrose. C’est une étape primordiale et indispensable dans le bilan initial de l’infection chronique par le VHC5,6 :

  • La sévérité de la maladie hépatique conditionne le pronostic du patient et modifie sa prise en charge (simplifiée ou spécialisée).
  • L’élimination de l’infection virale C ne doit pas faire oublier que l’hépatite C est une maladie hépatique et il est indispensable d’affirmer ou d’infirmer le diagnostic de maladie hépatique sévère pour mettre en place ou non le dépistage du carcinome hépatocellulaire (CHC) et de l’hypertension portale.

L’évaluation de la fibrose n’a de valeur prédictive sur le risque résiduel de CHC que s’ils sont réalisés avant guérison virologique7.


Les méthodes non invasives de mesure de la fibrose 

Il existe aujourd’hui plusieurs méthodes simples et non invasives recommandées pour évaluer la fibrose hépatique5,8

  • Des tests sanguins (Fibrotest®, Fibromètre V®), qui consistent en une simple prise de sang8
  • La mesure de l’élasticité hépatique (Fibroscan®), qui est un examen rapide et indolore via un dispositif médical8,9.

Le diagnostic de la maladie hépatique sévère est écarté si les valeurs sont inférieures aux seuils suivants3 :  

À SAVOIR

Ces tests ne nécessitent pas d’hospitalisation, contrairement à la biopsie hépatique8
Ils sont remboursés par la Sécurité sociale, chez les patients adultes, naïfs de traitement et sans comorbidité10,11.


Tests sanguins

PRESCRIPTION
« Réaliser un Fibrotest, dans le cadre de l’évaluation d’une hépatite C chronique non traitée et sans comorbidité (hors diagnostic évident de cirrhose) »8,12

REMBOURSEMENT
Ce test est remboursable dans l’indication validée par la HAS :

  • Évaluation d’une hépatite C chronique non traitée et sans comorbidité, chez l’adulte (hors diagnostic évident de cirrhose)10.

PRINCIPE
Score calculé à partir de 5 paramètres biologiques, ajusté sur le sexe et l’âge du patient, d’après une simple prise de sang11 :

  • L’alpha2-macroglobuline ;
  • L’haptoglobine ;
  • L’apolipoprotéine A1 ;
  • La bilirubine totale ;
  • La gamma-glutamyl transpeptidase (GGT).

PRÉCAUTIONS D’INTERPRÉTATION
Des situations pathologiques sont susceptibles de fausser les résultats: présence de maladie intercurrente, en particulier de syndrome inflammatoire pour l’haptoglobine, d’une hémolyse pour le dosage de l’haptoglobine et de la bilirubine totale, d’un syndrome de Gilbert ou de prise médicamenteuse susceptible d’entraîner une hyperbilirubinémie8

RÉSULTATS
La feuille de résultats présente directement le score du test (Score de 0 à 1 proportionnel à la gravité de la fibrose) sous forme graphique, et donne son interprétation, c’est-à-dire le stade de fibrose correspondant8,13.

PRESCRIPTION
« Réaliser un Fibromètre V, dans le cadre de l’évaluation d’une hépatite C chronique non traitée et sans comorbidité (hors diagnostic évident de cirrhose) »8,12

REMBOURSEMENT
Ce test est remboursable dans l’indication validée par la HAS :

  • Évaluation d’une hépatite C chronique non traitée et sans comorbidité, chez l’adulte (hors diagnostic évident de cirrhose)10.

PRINCIPE
Score calculé à partir de 9 paramètres biologiques, ajusté sur le sexe et l’âge du patient, d’après une simple prise de sang11

  • L’alpha2-macroglobuline ;
  • L’acide hyaluronique ;
  • La numération plaquettaire ;
  • Le taux de prothrombine ;
  • L’aspartate aminotransférase.
  • L’alanine amino-tranférase ;
  • L’urée ;
  • La bilirubine totale ;
  • La gamma-glutamyl transpeptidase (GGT).

PRÉCAUTIONS D’INTERPRÉTATION
Des situations pathologiques sont susceptibles de fausser les résultats : syndrome inflammatoire pour l’alpha-2-macroglobuline, traitements anti vitamines K ou cholestase responsable d'un déficit en vitamine K pour le TP, insuffisance rénale ou déshydratation pour l’urée.8 

RÉSULTATS
La feuille de résultats présente directement le score du test (Score de 0 à 1 proportionnel à la gravité de la fibrose) sous forme graphique, et donne son interprétation, c’est-à-dire le stade de fibrose correspondant8,13.


Elastométrie 

PRESCRIPTION
« Réaliser un Fibroscan®, dans le cadre de l’évaluation d’une hépatite C chronique non traitée et sans comorbidité (hors diagnostic évident de cirrhose) »8,12

REMBOURSEMENT
Ce test est remboursable dans l’indication validée par la HAS11 :

  • Évaluation d’une hépatite C chronique non traitée et sans comorbidité, chez l’adulte (hors diagnostic évident de cirrhose).
  • Évaluation de la présence de cirrhose chez les patients coinfectés VHC-VIH (non traités pour le VHC).

PRINCIPE
Examen simple, indolore et rapide (5 minutes environ), mesurant l’élasticité hépatique par la propagation d’ondes ultrasonores9. Le patient doit être à jeun depuis plus de 2 heures pour effectuer l’examen14.

PRÉCAUTIONS D’INTERPRÉTATION
Les limites de l’utilisation de cette technique sont le surpoids, une épaisseur pariétale excessive en regard du foie et un espace intercostal étroit (rendant impossible l’obtention d’un résultat)9,13
L’examen ne sera pas réalisé chez les femmes enceintes ni les patients porteurs ayant des dispositifs implacables actifs tels que les pacemaker, défibrillateur, pompe15

RÉSULTATS
Le résultat est immédiat.9

Pour le patient, l’élastométrie donne le sentiment au patient de « visualiser » son foie, cette technique peut être un levier pour le dépistage, et favoriser l’adhésion aux soins. De plus, dans les CSAPA (Centre de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie) et les CAARUD (Centre d’Accueil et d’Accompagnement à la Réduction des risques pour Usagers de Drogues), l’examen est facilement accepté par les personnes à l’occasion d’un passage dans la structure, même si l’examen n’était pas prévu2 »

   


Avant d’instaurer un traitement VHC, une évaluation complète des traitements pris par le patient doit être réalisée, le plus précisément possible. Il faut3 :

  • Rechercher d’éventuelles interactions médicamenteuses
  • Enquêter sur une éventuelle auto-médication et sur la médecine naturelle (millepertuis, compléments alimentaires…)
  • S’assurer de l’absence de consommation de pamplemousse ou d’orange sanguine pendant le traitement.
  • Insister sur la nécessité d’une observance optimale au traitement.


  1. HAS. Hépatite C : prise en charge simplifiée chez l’adulte. Fiche mémo. Mars 2019
  2. GRVS - Hépatite C : Renouvellement des stratégies en CAARUD et CSAPA. Manuel méthodologique de réduction des risques, de soutien au dépistage et d’accompagnement vers le soin. Mai 2018
  3. AFEF. Recommandations pour l’élimination de l’infection par le virus de l’hépatite C en France. Mars 2018.
  4. CNS – Rapport sur la prévention, le dépistage et le traitement de l’hépatite C chez les personnes détenues https://cns.sante.fr/rapports-et-avis/rapport-prisons-2020
  5. AFEF. Association Française pour l’Étude du Foie. Recommandations AFEF sur la prise en charge de l’hépatite C virale – mars 2017.
  6. Ministères des affaires sociales et de la santé. Prise en charge thérapeutique et suivi de l’ensemble des personnes infectées par le virus de l’hépatite C. Rapport de recommandations 2016. Sous la direction du Pr Daniel Dhumeaux et sous l’égide de l’ANRS et du CNS et avec le concours de l’AFEF.
  7. AFEF. Évaluation de la sévérité de la maladie hépatique pour initier le dépistage du carcinome hépatocellulaire au cours de l’hépatite C. Avis d’experts. Juillet 2015.
  8. HAS. Méthodes non invasives de mesure de la fibrose hépatique diagnostic de la cirrhose non compliquée (Actualisation). Décembre 2008.
  9. Castera L. Le Fibroscan : un nouvel outil pour l’évaluation non invasive de la fibrose au cours des maladies chroniques du foie. Hepato-Gastro 2007;14(2):90-98.
  10. JORF n°0116 du 19 mai 2011 page 8728 texte n° 16.
  11. JORF n°0116 du 19 mai 2011 page 8731 texte n°17.
  12. Vergniol A, De Ledinghen V. Diagnostic non invasif de la fibrose hépatique: modalités pratiques d’utilisation des marqueurs sanguins et du FibroScan. Gastroenterol Clin Biol. 2009;33:334-344.
  13. HAS, Actes et prestations ALD. Hépatite C chronique. Juillet 2017.
  14. Schreiber J, Moreno C. L’élastographie par Fibroscan : un outil simple et pratique pour évaluer la fibrose hépatique. 2016. La revue de la médecine générale. n°338.
  15. Echosens. L’examen non-invasif, rapide et indolore de votre foie…connaissez-vous le Fibroscan ?
  16. Grebely J, Robaeys G, Bruggmann P et al. Recommendations for the management of hepatitis C virus infection among people who inject drugs. Int J Drug Policy 2015;26:1028-38.
  17. European Association for the Study of the Liver - Recommandations sur le traitement de l'hépatite C - EASL 2020
  18. American Association for the Study of Liver Diseases (AASLD), Infectious Diseases Society of America (IDSA). Recommendations for testing, managing, and treating hepatitis C. Updated: July 6, 2016, Changes made Septembre 16, 2016. www.hcvguidelines.org
  19. Pol S. L’hépatite C face au défi de la guérison. Rev Prat 2018; 68;269-75
  20. Haute Autorité de santé. Place des tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) dans la stratégie de dépistage de l’hépatite C. Mai 2014. https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1615995/fr/ placedes-tests-rapides-d-orientation-diagnostique-trod-dans-lastrategiede-depistage-de-l-hepatite-c
  21. Chevaliez S. Tests de diagnostic rapides des hépatites virales : intérêts et limites. La Lettre de l’Infectiologue 2017;XXXII:98-102
  22. Lang JP, Lutz M, Benoit G, Michel L. Troubles psychiatriques et hépatite chronique C. La Lettre du Psychiatre 2011;VII;n° 3:80-4.

FR-VHCV-200059-02/2021