Le rhumatisme psoriasique (RP)

Le rhumatisme psoriasique est un rhumatisme inflammatoire chronique de la famille des spondyloarthrites 1,2. Il survient le plus souvent entre 30 et 55 ans.

Le rhumatisme psoriasique concerne 0,1 à 1% de la population générale 3 et atteint les hommes et les femmes de façon égale 4.

C'est l'atteinte associée au psoriasis la plus fréquente. Elle touche jusqu’à 40% des patients psoriasiques, généralement dans les 5 à 10 ans qui suivent l’apparition des manifestations cutanées 3.

Son origine n’est pas précisément connue. On sait cependant qu’il existe des prédispositions génétiques, des désordres du système immunitaire et des facteurs liés à l’environnement (notamment le tabac) 1,4.

La cible principale de cette pathologie est l’enthèse (ou zones d’insertion osseuses des tendons et des ligaments).

Le rhumatisme psoriasique se caractérise par l’étroite association de symptômes articulaires et cutanés : 

Atteintes articulaires 5

Atteintes cutanées 3,4

Différentes localisations peuvent coexister chez un même patient : 

  • Arthrites périphériques : elles touchent en général les petites articulations (mains et pieds), en particulier l’articulation interphalangienne distale des doigts ou des orteils (caractéristique du rhumatisme psoriasique).
  • Atteintes axiales (atteintes de la colonne vertébrale, du bassin et/ou de la paroi thoracique antérieure).
  • Atteinte des enthèses (en particulier au niveau du talon).

Elles précèdent l’atteinte articulaire dans 75 à 80% des cas : 

  • 90% des patients atteints de rhumatisme psoriasique ont un psoriasis associé.
  • L’aspect habituel est le psoriasis en plaques (coudes, genoux, sacrum).
  • L’atteinte unguéale est l’atteinte dermatologique la plus fréquente au cours du rhumatisme psoriasique.
  • Parmi les facteurs de risque du rhumatisme psoriasique, on trouve : le psoriasis du cuir chevelu, le psoriasis des plis inguinaux et interfessiers, les atteintes unguéales…

Les différentes formes cliniques du rhumatisme psoriasique sont souvent intriquées ou peuvent se succéder au cours de la vie du patient 4.

Comme pour les autres spondyloarthrites, d’autres manifestations extra-articulaires que les atteintes cutanées sont possibles 4 :

  • Uvéites associées
  • Atteintes intestinales inflammatoires.

Pour aider au diagnostic, le médecin pourra pratiquer des examens biologiques à la recherche d’une inflammation chronique (VS, CRP). Une recherche d’antigène HLA-B27 (présent chez 60 à 90% des malades) peut conforter la présomption de rhumatisme psoriasique.

Les examens d’imagerie sont nécessaires mais pas toujours suffisants car les modifications caractéristiques peuvent apparaître tardivement 6 .

La stratégie globale de prise en charge fait appel à une association de moyens médicamenteux et non médicamenteux 7.

L’évolution potentiellement destructrice et invalidante du rhumatisme psoriasique conduit à proposer une prise en charge thérapeutique la plus précoce possible 5.

Les objectifs du traitement sont 7 :

  • L’obtention et le maintien de la rémission clinique ou à défaut un faible niveau d’activité
  • L’amélioration de la qualité de vie
  • Le contrôle des symptômes et de l’inflammation
  • La prévention des dommages structuraux
  • La prévention ou la restauration des capacités fonctionnelles
  • L’autonomie et la participation sociale des patients.

Traitements non médicamenteux 1,7,8

Les traitements physiques :

  • Kinésithérapie : masso-kinésithérapie pour la rééducation et la réadaptation, la balnéothérapie.
  • Ergothérapie : apprentissage des règles de protection articulaire, choix ou confection des aides techniques, aménagement de l’environnement.
  • Pédicure/Podologie : prise en charge des anomalies unguéales et hyperkératoses, orthèses plantaires.

L’éducation thérapeutique : l’information et l’éducation à la santé font partie intégrante de la prise en charge.

La prise en charge hygiéno-diététiques : arrêt du tabac, équilibre diététique…

L'activité physique : si compatible avec l'état général et physique du malade

Traitements médicamenteux 7

AINS : anti-inflammatoire non stéroïdien
DMARD : disease-modifying anti-rheumatic drug
HAS : Haute autorité de santé
IL : Interleukines
JAK : inhibiteur de janus kinases
MTX : méthotrexate

Lorsque les patients sont sous traitement, l’équipe officinale est en 1ère ligne pour les accompagner 5 :

  • En repérant d’éventuels problèmes d’observance et en insistant sur les enjeux de la prise régulière du traitement
  • En insistant, lors de la délivrance des médicaments (notamment corticoïdes ou immunosuppresseurs) sur la nécessité de respecter certaines règles d’hygiène de vie ou sur les événements qui doivent alerter (en particulier les signes d’infection).

Le rhumatisme psoriasique peut bouleverser les habitudes des patients dans leur vie sociale et professionnelle 1,8. Un suivi régulier et personnalisé est nécessaire 2.


Remis patient sur le rhumatisme psoriasique

Pour vous aider au comptoir, n’hésitez pas à télécharger cette brochure pour expliquer au patient sa pathologie.

  1. HAS. Guide affection longue durée. Spondylarthrite grave. Décembre 2008.
  2. Wendling D. et al. Recommendations of the French Society for Rheumatology (SFR) on the everyday management of patients with spondyloarthritis. Joint Bone Spine. 2014;81:6-14.
  3. Mease P. et al. Managing Patients with Psoriatic Disease: The Diagnosis and Pharmacologic Treatment of Psoriatic Arthritis in Patients with Psoriasis. Drugs. 2014;74:423-441.
  4. Cofer. Item 123 : Psoriasis. 2010-2011.
  5. Bachelez H, Claudepierre P. Détection précoce du rhumatisme psoriasique : quels outils en pratique ? Ann Dermatol Venereaol. 2011;138:6-9.
  6. Inserm. Spondylarthrite. https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/spondyloarthrites. Consulté le 23/12/2019.
  7. Wendling D. et al. Actualisation 2018 des Recommandations de la Société Française de Rhumatologie (SFR) pour la prise en charge en pratique courante des malades atteints de spondyloarthrite. Revue du rhumatisme. 2018.
  8. HAS. Guide affection de longue durée. La prise en charge de votre spondylarthrite. Vivre avec une spondylarthrite. Décembre 2008.

FR-IMMR-190092 - Date de publication : 05/2021