Votre rôle de pharmacien

Vous êtes un acteur clé de proximité dans le parcours de soins des patients.
Chaque délivrance de médicament est l’occasion de soutenir vos patients dans la gestion quotidienne de leur maladie et de les informer sur leurs traitements, les précautions à prendre et l’importance d’une bonne observance (1)(6).
Votre rôle est d’autant plus important que vous êtes régulièrement en contact avec le patient (8). Les échanges au comptoir sont des occasions pour motiver, rassurer et éduquer le patient.


Votre rôle s’exercera notamment lors de la délivrance du traitement (1) :

  • En expliquant l’ordonnance,
  • En s’assurant de la bonne compréhension du traitement,
  • En sensibilisant le patient à l’importance du respect de la posologie (dose, date…),
  • En informant le patient sur le mode d’administration du médicament et sur les conditions de conservation,
  • En le mettant en garde sur les précautions particulières et les effets indésirables liés au traitement,
  • En le sensibilisant sur l’importance d’informer tout professionnel de santé de son traitement.

MOTIVER (1) (2)

Il est important de rappeler l’objectif du traitement. Au moment de la délivrance, vous avez la chance de pouvoir échanger avec votre patient sur sa prescription et de le motiver pour le suivi de son traitement. Vous pouvez ainsi discuter des bénéfices perçus (amélioration de l’espérance de vie, diminution des symptômes) et faire prendre conscience de l’intérêt du traitement.


Quelques accroches pour motiver vos patients :
« Les traitements actuels ne permettent pas de guérir votre maladie, mais ils luttent contre les symptômes. »
« Le but de votre traitement est de ralentir l’évolution de votre maladie tout en évitant la dégradation de votre état de santé et la survenue de complications »
« N’oubliez pas qu’il ne faut jamais arrêter un médicament sans en parler à votre médecin »


RASSURER (1)

Il est important de rassurer le patient quant à ses inquiétudes liées au traitement (effets indésirables, efficacité non ressentie …) . N’hésitez pas à ouvrir la conversation avec le patient. En posant des questions ouvertes, vous en apprendrez plus sur les ressentis, les croyances et les habitudes de vos patients.


Quelques accroches pour motiver vos patients :
« Avez-vous ressenti des effets indésirables liés à votre traitement ?»
« Vous arrive-t-il de ne pas prendre votre traitement ? Pour quelles raisons ?
« Comme pour tout médicament, les traitements des maladies inflammatoires chroniques peuvent causer des effets indésirables plus ou moins gênants et transitoires qui varient selon les maladies et les personnes. S’ils persistent, parlez-en à votre médecin.»


EDUQUER (1) (2)

Il est important de vous assurer de la bonne compréhension du traitement et de l’ordonnance de votre patient. Mais n’oubliez pas de le sensibiliser à la posologie, de l’informer sur le mode d’administration et de conservation et de le mettre en garde sur les précautions particulières et les effets indésirables. Cela permettra de lever les barrières pratiques et les contraintes perçues.


En posant quelques questions, vous pourrez aussi évaluer la compréhension de votre patient :
« Trouvez-vous que votre traitement est contraignant ? »
« Est-ce difficile ou gênant pour vous de prendre votre traitement régulièrement ? »


  1. Académie nationale de Pharmacie. Rapport. Observance des traitements médicamenteux en France. 15 décembre 2015.
  2. Cottin T et al. Observance aux traitements : concepts et déterminants. Arch Cardiovas Dis Suppl. 2012 ; 4; 291-8
  3. IMS Health, CRIP. Améliorer l’observance. Traiter mieux et moins cher. 2014
  4. Nouvelles visions pour une société de la connaissance. Livre Blanc de la Fondation Concorde. L’observance des traitements : un défi aux politiques de santé. Mars 2014.
  5. Cribier B. Observance des traitements locaux (et généraux) dans le psoriasis. Ann Derm et Venerol. 2012 ; 139 (suppl 1) : S13 – S17.
  6. Quintiles. Observance thérapeutique. Des leviers pour agir. 2017
  7. Ordre National des Pharmaciens. Qu’est ce que l’éducation thérapeutique (ETP). (en ligne) http://www.ordre.pharmacien.fr/Les-pharmaciens/Champs-d-activites/L-education-therapeutique. Consulté le 14 avril 2019
  8. CISS, de l’observance à l’adhésion, par la décision partagée. Quatre groupes de recommandations de la conférence citoyenne des 1er et 2 juin 2015.
  9. Filippi J. et al. Observance thérapeutique et maladies inflammatoires chroniques intestinales. Hépato-Gastro et Oncologie digestive. 2011 ; 18 (suppl 4) : S27-S32
  10. Étude Opinion Way/Welcoop (2014). Patients et observance : sommes-nous tous égaux ? Étude réalisée du 17 au 19 septembre 2014.
  11. Bovin E. et al. (2016). La non-observance thérapeutique face à une maladie au long cours à l’adolescence : conduites à risques… risques des conduites…de l’adolescent, des parents, du pédiatre… Neuropsychiatrie de l’enfance et de l’adolescence. 64 , 302-307.
  12. Garcia-Martin P. et al. (May 2015). Adherence to biologic treatment in patients with moderate to severe psoriasis. Journal of the American Academy of Dermatology.   Suppl. 1. 72.5 : AB224.
  13. Lopez A. et al. (2013). Adherence to anti-TNF therapy in inflammatory bowel diseases: a systematic review. Inflamm. Bowel Dis. 19(7),1528-33.
  14. Beauvais C. Quand prescrire ne suffit plus … L’observance thérapeutique : un enjeu pour les rhumatologues. La lettre du rhumatologue. 2007. 337 : 3-6.
  15. Packham J. (2017). Patient experiences, attitudes and expectations towards receiving information about anti-TNFmedication: a quantitative study. Clin Rheumatol. Doi   :10.1007/s10067-017-3642-5
  16. Golay A. Une éducation thérapeutique en quatre dimensions pour diminuer la résistance au changement des patients obèses. Med Mal Metab. 2007;1,n°1 : 69-76.
  17. Morisky DE. Et al. Concurrent and predictive – validity of a self-reported measure medication adherence. Med Care. 1986;24:67-74.
  18. Vidal. Iatrogénie médicamenteuse chez les personnes âgées : enquête, campagne de sensibilisation et actions annoncées du LEEM. 16 avril 2015.
  19. No authors listed (2016). Can we improve adolescent adherence? Drug & therapeutic Bulletin, 54(1),6-9
  20. Brochure HAS (2014). Parler avec son pharmacien. Pourquoi est-ce important ? Juillet 2014.
  21. Pham T. et al. (2014). Traitements anti-TNF alpha et suivi de la tolérance. Fiches pratiques élaborées par le Club Rhumatismes et Inflammation (CRI), Section de la Société Française de Rhumatologie (SFR). (22/06/2017). http://www.cri-net.com/fiches-pratiques-et-recommandations/dernieres-mises-a-jour/traitements-anti-tnfa-et-suivi-de-tolerance

FR-ABBV-190224 – Date de publication : 02/2020