Anna,
16 ans,
atteinte d’une maladie inflammatoire chronique 

Les adolescents et les jeunes adultes sont des populations particulièrement à risque de non-adhésion : seul 30% des adolescents atteints de maladie chronique sont observants (19).

Il faut savoir que les jeunes sont moins sensibles aux risques encourus (10) et que leur goût du risque ainsi que leur quête d’autonomie sont en contradiction avec la notion de maladie chronique (11).

1. Evaluez l’adhésion de votre patient au traitement.

Test d’adhésion au traitement (17)
 
Pour évaluer l’observance de vos patients, téléchargez ce questionnaire issu du test de Morisky.

 

2. Rappelez-lui les risques liés à l’inobservance au traitement.

3. Insistez sur l’absence de fiabilité de certaines sources internet. Orientez-le vers des sites comme la HAS, les associations de patients ou AbbVieCare.

4. Proposez des solutions simples et ludiques pour optimiser l’adhésion : rappel sur téléphone, application spécialisée…


Jeanne,
56 ans,
atteinte d'une maladie inflammatoire chronique

Les plus de 50 ans sont une population polymédiquée : 71% de cette tranche d’âge prend en moyenne 3,2 médicaments par jour (20). Les interactions médicamenteuses peuvent augmenter les effets indésirables de certains traitements et conduire à l’inobservance.
De plus, les oublis fréquents favorisent l’inobservance : ils causent 30% des cas de non-observance (1).

1. Evaluez l’adhésion de votre patient au traitement.

Test d’adhésion au traitement (17)
 
Pour évaluer l’observance de vos patients, téléchargez ce questionnaire issu du test de Morisky.

 

2. Optez pour la simplification du quotidien de votre patient. Proposez des piluliers aux patients qui prennent plusieurs traitements à la fois (4) ou des sms de rappel à programmer directement sur votre LGO (logiciel de gestion officinale).

3. Incitez le patient à se tourner vers une association de patients.

4. Rappelez à tous les patients sous anti-TNFα l’importance de la vaccination anti-grippale annuelle en complément de la vaccination contre le pneumocoque tous les 3 à 5 ans (20).

 


Marc,
41 ans,
Part en vacances avec son traitement anti-TNFα

Il faut savoir qu’un voyage (ou un déplacement) peut être à l’origine d’un arrêt de traitement de vos patients. Les voyages fréquents et une vie sociale très active ont un impact sur la non-adhésion des patients.
De plus 13% des patients pensent que toutes les vaccinations recommandées, y compris les vaccinations requises lors d’un voyage, sont sans danger, même si elles sont réalisées en cas de prise d’anti-TNFα. (15)

1. Evaluez l’adhésion de votre patient au traitement.

Test d’adhésion au traitement (17)
 
Pour évaluer l’observance de vos patients, téléchargez ce questionnaire issu du test de Morisky.

 

2. Rappelez que le traitement doit être conservé dans une sacoche isotherme avec des packs réfrigérants durant le voyage, puis placé au réfrigérateur sur le lieu du séjour (21).

3. Conseillez d’emporter l’ordonnance du traitement (si possible en anglais) et une trousse de premier secours pour se soigner en cas de blessure ⁽²¹⁾.

4. N’oubliez pas de rappeler qu’il ne faut pas faire de vaccins vivants atténués avec un traitement anti-TNFα. Les vaccins contre la fièvre jaune ou le BCG sont contre-indiqués en cas de traitement par anti-TNFα, ce qui limite les déplacements (21).

 


Henri,
75 ans,
Présente de la fièvre sous traitement anti-TNFα

Face au risque infectieux, il est important de respecter les recommandations. Or, seulement 42% à 65% des patients ont compris qu’ils doivent arrêter leur traitement par anti-TNFα en cas d’infection.
Et, 75% admettent ne pas l’avoir fait lors d’un épisode infectieux antérieur (15).

 

1. Evaluez l’adhésion de votre patient au traitement.

Test d’adhésion au traitement (17)
 
Pour évaluer l’observance de vos patients, téléchargez ce questionnaire issu du test de Morisky.

 

2. Rappelez qu’en cas de fièvre (plus de 38°C), d’infection ou de frissons, le patient ne doit pas faire son injection d’anti-TNFα et qu’une hospitalisation dans une unité spécialisée doit être envisagée ⁽²¹⁾.

3. Indiquez au patient les règles d’hygiène courantes pour limiter les infections ⁽²¹⁾.

  1. Académie nationale de Pharmacie. Rapport. Observance des traitements médicamenteux en France. 15 décembre 2015.
  2. Cottin T et al. Observance aux traitements : concepts et déterminants. Arch Cardiovas Dis Suppl. 2012 ; 4; 291-8
  3. IMS Health, CRIP. Améliorer l’observance. Traiter mieux et moins cher. 2014
  4. Nouvelles visions pour une société de la connaissance. Livre Blanc de la Fondation Concorde. L’observance des traitements : un défi aux politiques de santé. Mars 2014.
  5. Cribier B. Observance des traitements locaux (et généraux) dans le psoriasis. Ann Derm et Venerol. 2012 ; 139 (suppl 1) : S13 – S17.
  6. Quintiles. Observance thérapeutique. Des leviers pour agir. 2017
  7. Ordre National des Pharmaciens. Qu’est ce que l’éducation thérapeutique (ETP). (en ligne) http://www.ordre.pharmacien.fr/Les-pharmaciens/Champs-d-activites/L-education-therapeutique. Consulté le 14 avril 2019
  8. CISS, de l’observance à l’adhésion, par la décision partagée. Quatre groupes de recommandations de la conférence citoyenne des 1er et 2 juin 2015.
  9. Filippi J. et al. Observance thérapeutique et maladies inflammatoires chroniques intestinales. Hépato-Gastro et Oncologie digestive. 2011 ; 18 (suppl 4) : S27-S32
  10. Étude Opinion Way/Welcoop (2014). Patients et observance : sommes-nous tous égaux ? Étude réalisée du 17 au 19 septembre 2014.
  11. Bovin E. et al. (2016). La non-observance thérapeutique face à une maladie au long cours à l’adolescence : conduites à risques… risques des conduites…de l’adolescent, des parents, du pédiatre… Neuropsychiatrie de l’enfance et de l’adolescence. 64 , 302-307.
  12. Garcia-Martin P. et al. (May 2015). Adherence to biologic treatment in patients with moderate to severe psoriasis. Journal of the American Academy of Dermatology.   Suppl. 1. 72.5 : AB224.
  13. Lopez A. et al. (2013). Adherence to anti-TNF therapy in inflammatory bowel diseases: a systematic review. Inflamm. Bowel Dis. 19(7),1528-33.
  14. Beauvais C. Quand prescrire ne suffit plus … L’observance thérapeutique : un enjeu pour les rhumatologues. La lettre du rhumatologue. 2007. 337 : 3-6.
  15. Packham J. (2017). Patient experiences, attitudes and expectations towards receiving information about anti-TNFmedication: a quantitative study. Clin Rheumatol. Doi   :10.1007/s10067-017-3642-5
  16. Golay A. Une éducation thérapeutique en quatre dimensions pour diminuer la résistance au changement des patients obèses. Med Mal Metab. 2007;1,n°1 : 69-76.
  17. Morisky DE. Et al. Concurrent and predictive – validity of a self-reported measure medication adherence. Med Care. 1986;24:67-74.
  18. Vidal. Iatrogénie médicamenteuse chez les personnes âgées : enquête, campagne de sensibilisation et actions annoncées du LEEM. 16 avril 2015.
  19. No authors listed (2016). Can we improve adolescent adherence? Drug & therapeutic Bulletin, 54(1),6-9
  20. Brochure HAS (2014). Parler avec son pharmacien. Pourquoi est-ce important ? Juillet 2014.
  21. Pham T. et al. (2014). Traitements anti-TNF alpha et suivi de la tolérance. Fiches pratiques élaborées par le Club Rhumatismes et Inflammation (CRI), Section de la Société Française de Rhumatologie (SFR). (22/06/2017). http://www.cri-net.com/fiches-pratiques-et-recommandations/dernieres-mises-a-jour/traitements-anti-tnfa-et-suivi-de-tolerance

FR-ABBV-190224 – Date de publication : 02/2020