Parcourons dans cet article, le cas de Paul, un patient atteint de maladie de Crohn se présentant au comptoir de votre officine avec une nouvelle ordonnance.

Afin d’échanger avec Paul, il est important d’en savoir plus sur sa pathologie, sa prise en charge, son traitement et les conseils que vous pourriez lui apporter au comptoir.


Quelle est la maladie de Paul ?

Paul est atteint de maladie de Crohn, une Maladie Inflammatoire Chronique de l’intestin (MICI)1.

La maladie de Crohn peut atteindre n’importe quel segment du tube digestif et s’accompagne de manifestations extra-intestinales1.

C’est une maladie chronique qui évolue par poussées alternant avec des phases de rémission1.

La maladie de Crohn fait partie des Affections Longue Durée (ALD).

En savoir plus >

 

Au quotidien, de quoi souffre Paul ?

Le patient atteint d'une MICI peut souffrir de différents signes digestifs ou généraux en fonction de sa pathologie1.

Les principaux signes de la maladie de Crohn1 sont : 

Signes digestifs Signes généraux
  • Douleurs rectales avec ou sans diarrhée, rectorragies
  • Syndrome dysentérique
  • Ténesme, épreintes
  • Douleurs abdominales en cas de forte poussée
  • Fièvre
  • Altération de l’état général
  • Amaigrissement

 

Il peut aussi souffrir d’autres manifestations extra-digestives pouvant être révélatrices de la maladie : celles-ci peuvent être d’ordre rhumatologique, dermatologique, oculaire, hépato-biliaire, hématologique ou autre1.

 

Quels sont les objectifs de la prise en charge de Paul ?

Il n'existe pas de traitement médical curatif des MICI, mais les traitements actuels peuvent permettre un contrôle durable de la maladie et une qualité de vie satisfaisante.1,2

Les traitements mis en place ont pour objectif de1,2 :

  • Traiter les poussées et prévenir les rechutes.
  • Prévenir, détecter et traiter précocement les complications de la maladie.
  • Assurer la prise en charge psychologique du patient.
  • Veiller à maintenir un état nutrionnel correct du patient, et permettre une croissance satisfaisante chez l'enfant.
  • Contribuer à l’éducation du patient et le cas échéant de ses proches
  • Améliorer la qualité de vie du patient.

Plusieurs traitements sont disponibles pour la prise en charge des MICI1,2 :

  • 5-ASA par voie orale et/ou rectale
  • Corticothérapie
  • Immunomodulateurs : 
    • Thiopurines
    • Anti-TNFα : le plus souvent indiqués en cas d'échec , contre-indication ou d'intolérance à un premier traitement

Aujourd'hui, quelle est la situation de Paul ?

 

Paul est donc un patient de votre officine atteint d'une maladie de Crohn qui était traité par corticoïdes depuis quelques années. Malheureusement, sa pathologie a évolué.

Après son rendez-vous annuel chez son spécialiste, il se présente à votre comptoir avec une nouvelle ordonnance pour un traitement par anti-TNFα.

 

Découvrons dans les pages suivantes quelques éléments à présenter à Paul pour la dispensation de sa nouvelle ordonnance

 



  1. HAS. Guide Affection Longue durée – Maladie de Crohn – Mai 2008.
  2. HAS. Guide Affection Longue durée – Rectocolite hémorragique – Mai 2008.
  3. Tracey et al. Tumor necrosis factor antagonist mechanisms of action : a comprehensive review. Pharmacol Ther. 2008 Feb. 117(2):244-79
  4. Société du Collège National de Pharmacologie Médicale, les anti-TNF alpha – Disponible à  https://pharmacomedicale.org/medicaments/par-specialites/item/anti-tnf-alpha [consulté le 22/05/2017]
  5. HAS. Haute Autorité de Santé. Guide « Prise en Charge du patient dans la Maladie de Crohn ». Octobre 2008
  6. HAS. Haute Autorité de Santé. Guide « Prise en Charge du patient dans la RCH ». Octobre 2008
  7. HAS. Haute Autorité de Santé. Guide « Prise en charge du patient dans la Spondylarthrite ». Octobre 2008
  8. Meddispar. Médicaments à dispensation particulière à l'officine. Médicaments nécessitant une surveillance particulière pendant le traitement.http://www.meddispar.fr/Medicaments-a-prescription-restreinte/Medicaments-necessitant-une-surveillance-particuliere-pendant-le-traitement/Conditions-de-delivrance (consulté le 01/06/2018)
  9. ANSM. Modification des conditions de prescription et délivrance de certaines biothérapies utilisées dans le traitement de maladies inflammatoires chroniques en rhumatologie, gastroentérologie, dermatologie, ophtalmologie -Point d'information.  https://www.ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Modification-des-conditions-de-prescription-et-delivrance-de-certaines-biotherapies-utilisees-dans-le-traitement-de-maladies-inflammatoires-chroniques-en-rhumatologie-gastroenterologie-dermatologie-ophtalmologie-Point-d-information (consulté le 14 octobre 2019)
  10. Fiche du CRI « Bilan pré-thérapeutique ». Janvier 2014
  11. RCP traitement anti-TNFα
  12. Fiche du CRI «Que faire en cas d’antecedent ou d’apparition d’infections bacterienne, opportuniste ou fongique ? » Janvier 2014
  13. Fiche du CRI « Conduites à tenir en cas de vaccination ». Janvier 2014
  14. Fiche du CRI « Conduite à tenir en cas de chirurgie et soins dentaires ». Décembre 2010
  15. Fiche du CRI « Conduite à tenir en cas de voyage ». Décembre 2010 

FR-IMM-190169 - 11/2020