L’injection sous-cutanée est un geste simple qui peut être réalisée par une infimière ou par le patient ou un de ses proches après avoir reçu une formation adaptée par un professionnel de santé.

Elle peut être réalisée à n’importe quelle heure de la journée mais toujours à la même heure.

 

Dans quelle situation Paul ne doit-il pas faire son injection sous-cutanée11 ?

  • La date de péremption du médicament est dépassée,
  • Le liquide n’est pas limpide, n’est pas incolore ou est différent de ce qui est indiqué dans la notice. Dans ce cas, rapporter le médicament au pharmacien,
  • En cas de fièvre, de frissons, de fatigue inhabituelle ou de suspicion d’infection.

 

Quels conseils donner à Paul pour chaque injection sous-cutanée ?

Certaines règles d'hygiène sont à respecter lors d'une auto-injection. Vous pouvez lui rappeler de :

  • Nettoyer le plan de travail,
  • Bien se laver les mains,
  • Ne manipuler le dispositif d’administration que lors de l’injection,
  • Bien désinfecter la zone d’injection,
  • Contrôler régulièrement les zones d’injection,
  • Varier les sites d’injection.

 

Et si Paul oublie son injection sous-cutanée11 ?

En cas d’oubli d’une injection, le patient devra la réaliser ou la faire réaliser au plus tôt.

Puis, il prendra la dose suivante à la date qui avait été initialement prévue avec son médecin.

 

Comment Paul doit-il gérer les déchets de son traitement ?

Les déchets de soins doivent être jetés dans un collecteur avec fermeture hermétique  disponible gratuitement chez le pharmacien.


Une fois plein, le collecteur doit être déposé dans un des points de collecte que vous  trouverez sur le site http://www.dastri.fr.

 

Conseils à délivrer à Paul pour l’auto-injection ?

Avant de réaliser une injection sous-cutanée par anti-TNF alpha, rappeler à votre patient de bien se référer à la notice d'utilisation de son traitement.
N'hésitez pas à lui conseiller de préparer son injection et de choisir un moment calme de la journée.

Voici les principales étapes d'une auto-injection : 

Etape 1

Se laver les mains au savon et les essuyer avec une serviette propre ou des mouchoirs en papier.
Préparer l’injection sur un plan de travail propre. 

Etape 2 Sortir la boîte de médicament du réfrigérateur quelques minutes avant l’injection afin qu’il ne soit pas trop froid. 
Etape 3 Choisir une zone à piquer : cuisse ou abdomen. Vérifier s'il y a une distance à respecter pour la nouvelle injection par rapport à la zone de l'injection précédente.
Etape 4 Avant l’injection, désinfecter la zone à piquer. Après l’injection, désinfecter à nouveau le point de piqûre avec une compresse imbibée d’alcool sans frotter. 
Etape 5 Jeter le matériel d’injection immédiatement après usage dans le collecteur de déchets. Ne surtout pas jeter ce matériel dans la poubelle des ordures ménagères. 



  1. HAS. Guide Affection Longue durée – Maladie de Crohn – Mai 2008.
  2. HAS. Guide Affection Longue durée – Rectocolite hémorragique – Mai 2008.
  3. Tracey et al. Tumor necrosis factor antagonist mechanisms of action : a comprehensive review. Pharmacol Ther. 2008 Feb. 117(2):244-79
  4. Société du Collège National de Pharmacologie Médicale, les anti-TNF alpha – Disponible à  https://pharmacomedicale.org/medicaments/par-specialites/item/anti-tnf-alpha [consulté le 22/05/2017]
  5. HAS. Haute Autorité de Santé. Guide « Prise en Charge du patient dans la Maladie de Crohn ». Octobre 2008
  6. HAS. Haute Autorité de Santé. Guide « Prise en Charge du patient dans la RCH ». Octobre 2008
  7. HAS. Haute Autorité de Santé. Guide « Prise en charge du patient dans la Spondylarthrite ». Octobre 2008
  8. Meddispar. Médicaments à dispensation particulière à l'officine. Médicaments nécessitant une surveillance particulière pendant le traitement.http://www.meddispar.fr/Medicaments-a-prescription-restreinte/Medicaments-necessitant-une-surveillance-particuliere-pendant-le-traitement/Conditions-de-delivrance (consulté le 01/06/2018)
  9. ANSM. Modification des conditions de prescription et délivrance de certaines biothérapies utilisées dans le traitement de maladies inflammatoires chroniques en rhumatologie, gastroentérologie, dermatologie, ophtalmologie -Point d'information.  https://www.ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Modification-des-conditions-de-prescription-et-delivrance-de-certaines-biotherapies-utilisees-dans-le-traitement-de-maladies-inflammatoires-chroniques-en-rhumatologie-gastroenterologie-dermatologie-ophtalmologie-Point-d-information (consulté le 14 octobre 2019)
  10. Fiche du CRI « Bilan pré-thérapeutique ». Janvier 2014
  11. RCP traitement anti-TNFα
  12. Fiche du CRI «Que faire en cas d’antecedent ou d’apparition d’infections bacterienne, opportuniste ou fongique ? » Janvier 2014
  13. Fiche du CRI « Conduites à tenir en cas de vaccination ». Janvier 2014
  14. Fiche du CRI « Conduite à tenir en cas de chirurgie et soins dentaires ». Décembre 2010
  15. Fiche du CRI « Conduite à tenir en cas de voyage ». Décembre 2010 

FR-IMM-190169 - 11/2020