Elle n’a pas d’application clinique en routine à ce jour1,5, mais est acceptée comme critère de substitution dans les études d’immunochimiothérapie et peut dans ce contexte servir de marqueur : 

  • Pour proposer la poursuite ou la modification du traitement dans le cas où elle reste détectable.5
  • Pour arrêter plus précocement le traitement par immunochimiothérapie dans le cas où elle est indétectable

Dans la LCC, la prise d’un traitement en continu est une préoccupation importante pour le soignant aujourd’hui, en termes de :

  • Toxicité des traitements6,8
  • Coût1,6
  • Observance au long terme1,6
  • Résistances1,6,13
  • Émergence de clones plus agressifs13
  • Qualité de vie des patients7

La MRD pourrait permettre demain de moduler le type, la dose et la durée de traitement en fonction du patient, bien que cela nécessite encore d’être validé dans le cadre d’essais cliniques.1.6

Le rôle pronostique de la rapidité de la croissance de la MRD a été démontré dans certains études.5

Le suivi longitudinal de la cinétique de la MRD et notamment de la « réapparition » de celle-ci pourrait permettre de guider le traitement en cas de rechute après arrêt du traitement6, ou de ne pas continuer le traitement si elle se repositive rapidement.

La mesure de la MRD comme critère de substitution dans les essais cliniques permet de réduire leur durée et d’avoir accès plus rapidement à l’enregistrement de nouvelles molécules lorsque celles-ci permettent d’obtenir une MRD indétectable1 et durable.





ASO-PCR : Allele-specific oligonucleotide-polymerase chain reaction
CMF : Cytométrie en flux
ERIC : European Research Initiative on CLL
EMA : European Medicines Agency
iwCLL : International Workshop on Chronic Lymphocytic Leukemia
NGS : Next Generation Sequencing
OS : Overall Survival (Survie globale)
PCR : Polymerase Chain Reaction (réaction de polymérisation en chaîne)
PFS : Progression Free Survival (Survie sans progression)
TDM : Tomodensitométrie
TEP : Tomographie par Emission de Positons
TRO : Taux de Réponse Objective

  1. Heltai S, et al. Relevance of Minimal residual disease in the era of targeted agents. Cancer J 2019;25:410-17. 
  2. Thompson PA, et al. Eliminating minimal residual disease as a therapeutic end point: working toward cure for patients with CLL. Blood 2016;127:279-86.
  3. Tomuleasa C, et al. Minimal residual disease in chronic lymphocytic leukemia: a consensus paper that presents the clinical impact of the presently available laboratory approaches. Crit Rev Clin Lab Sci 2018;55:329-45.
  4. Hallek M, et al. iwCLL guidelines for diagnosis, indications for treatment, response assessment, and supportive management of CLL. Blood 2018;131:2745-60.
  5. Gauthier M, et al. Maladie résiduelle minime dans la leucémie lymphoïde chronique : un enjeu restant d’actualité. Bull Cancer 2018;105:1042-51.
  6. Del Giudice I, et al. Minimal residual disease in chronic lymphocytic leukemia: a new goal? Front Oncol 2019;9:689.
  7. Owen C, et al. Use of minimal residual disease assessment in the treatment of chronic lymphocytic leukemia. Leuk Lymphoma 2017;58:2777-85.
  8. Fürstenau M, et al. Minimal Residual Disease Assessment in CLL: Ready for Use in Clinical Routine? Hemasphere 2019;3:5.
  9. Thompson M, et al. Minimal residual disease in chronic lymphocytic leukemia in the era of novel Agents: a review. JAMA Oncol 2018;4:394-400.
  10. Hallek M, et al. Guidelines for the diagnosis and treatment of chronic lymphocytic leukemia: a report from the international workshop on chronic lymphocytic leukemia updating the national cancer institute-working group 1996 guidelines. Blood 2008;111:5446-56. 
  11. Beauchemin C, et al. Relationship between progression-free survival and overall survival in chronic lymphocytic leukemia: a literature-based analysis. Curr Oncol 2015;22:e148-56.
  12. Böttcher S, et al. Minimal Residual Disease Quantification Is an Independent Pedictor of Progression-Free and Overall Survival in Chronic Lymphocytic Leukemia: A Multivariate Analysis From the Randomized GCLLSG CLL8 Trial. J Clin Oncol 2012;30:980-88.
  13. Lazarian G, et al. Clinical Implications of Novel Genomic Discoveries in Chronic Lymphocytic Leukemia. J Clin Oncol 2017;35:984-93.

FR-ONCC-200019 - 12/2020