Définition

 

Les maladies neurologiques représentent aujourd’hui la principale cause d’invalidité et la deuxième cause de décès dans le monde1. Parmi elles, la maladie de Parkinson est celle dont le nombre de cas a le plus augmenté entre 1990 et 2015 : il a plus que doublé1.

L’apparition de la maladie de Parkinson est liée à une dégénérescence progressive des neurones dopaminergiques dans la substance noire du cerveau4. D’autres zones du cerveau peuvent être touchées, ainsi que d’autres systèmes neuronaux (cholinergique, noradrénergique, sérotoninergique…). Ceci explique la variabilité des symptômes rencontrés au cours de l’évolution de la pathologie2.

L’étiologie exacte de la maladie de Parkinson est incertaine. Elle serait d’origine multifactorielle, combinant des facteurs génétiques et environnementaux comme l’exposition à des pesticides. Concernant les facteurs génétiques, 15% des personnes atteintes de la maladie de Parkinson auraient des antécédents familiaux2.



Épidémiologie

 

Quelques chiffres clés1,3 :

 

25 000 nouveaux cas par an1

2ème maladie neurodégénérative la plus répandue1

Touche près de 200 000 personnes en France3

Les hommes sont atteints 1,5 fois plus fréquemment que les femmes1

17% des nouveaux cas âgés de moins de 65 ans1



  1. Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire (BEH) 2018. https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/2018_8-9.pdf
  2. HAS. Guide du parcours de soins Maladie de Parkinson. Septembre 2016.
  3. CNAM 2017 - CNAMTS/DSES/DEPP & DEOS mise à jour le 09/07/2019 Fiche pathologie « Personnes prises en charge pour maladie de Parkinson en 2017 »
  4. https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/parkinson-maladie
  5. Gershanik O. Clinical problems in late-stage Parkinson’s disease. J Neurol 2010; 257 (Suppl 2) : S288-S291
  6. Maladie de parkinson » - Collège des enseignants de neurologie - Disponible sur : https://www.cen-neurologie.fr/deuxieme-cycle/maladie-parkinson (Consulté le 11.01.2021)
  7. Chaudhuri K et al. Non-motor symptoms of parkinson’s disease : dopaminergic pathophysiology and treatment. Lancet Neurol 2009; 8: 464-74.
  8. Chaudhuri K et al. Non-motor symptoms of parkinson’s disease : diagnosis and management. Lancet Neurol 2006; 5: 235-45.
  9. Storch A et al. Non-motor fluctuations in Parkinson disease : Severity and correlation with motor complications. Neurology 2013; 80 : 800-809
  10. Martinez-Martin P et al. The impact of non-motor symptoms on health-related quality of life of patients with Parkinson’s disease. Mov Disord 2011;26(3):399-406.
  11. Béreau M. et al. Maladie de Parkinson au stade avancé : indication aux traitements complexes. Rev Med Suisse 2018 ; 14 : 875-8.
  12. Bastide M. et Bézard E. Les dyskinésies L-dopa induites dans la maladie de Parkinson. Bull. Acad. Natle Méd., 2015; 199 (2-3) : 201-212
  13. Instruction DGOS/R4 no 2013-403 du 10 décembre 2013 relative aux missions des centres experts à vocation régionale et centres interrégionaux de coordination pour la prise en charge de la maladie de Parkinson et des syndromes parkinsoniens.
  14. Les centres experts / ressources compétences maladies neurodégénératives . https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/2018-07-17-les_centres_experts_mndv3-2.pdf

FR-NEUR-210003 - 03/2021