Lésions du tube digestif

La classification endoscopique de Paris1 est utilisée dans le dépistage des lésions néoplasiques superficielles (type 0) du tube digestif (oesophage, estomac, côlon).

La classification de Kudo2,3 est utilisée dans le dépistage des dysplasies coliques et repose sur l’aspect des « puits glandulaires ».

Aspects normaux


Aspects suspects

*IIIL : taille plus large que la normale
**IIIS : taille plus petite que la normale   


 

Maladies Inflammatoires Chroniques de l’Intestin (MICI)


Maladie de Crohn

Le CDEIS est un indice de sévérité endoscopique de la maladie de Crohn4,5

1. Estimer la surface occupée par les lésions et les ulcérations en pourcentage pour chaque segment exploré.

2. Pour calculer le CDEIS, noter pour chacun des segments explorés (5 au maximum) 12 si présence d’ulcérations creusantes et 6 si présence d’ulcérations superficielles.

Mesurer ensuite à l’aide d’un centimètre chacun des segments de droite et reporter les chiffres (de 0 à 10) dans les colonnes correspondantes.

Vous pouvez utiliser le tableau ci-dessous pour reporter vos notes. 

  Ulcérations creusantes
Noter 12 si présentes  
Ulcérations superficielles
Noter 6 si présentes
Surface des ulcérations
(0-10 cm) 
Surface des lésions
(0-10 cm)
Somme   
Iléon          
Côlon droit          
Transverse          
Côlon gauche          
Rectum          

 

Photos : Y. Bouhnik 

La somme du score CDEIS se compose de :

  • TOTAL (somme de toutes les cases)  
  • TOTAL/nombre de segments explorés
  • + 3 si sténose ulcérée
  • + 3 si sténose non ulcérée
La cotation est de 0 (absence de lésion)
à 44 (lésions les plus sévères) 

Il s’agit d’un score prédictif de la récidive post-opératoire de la maladie de Crohn après résection iléo-colique droite, adapté à la recherche d’une récidive iléale ou anastomotique au cours de la maladie de Crohn5.

Stade i,0 Absence de lésions  
Stade i,1 Ulcérations superficielles peu nombreuses
Stade i,2 Ulcérations superficielles multiples (>5) avec muqueuse intercalaire normale ou zones isolées de lésions plus larges ou lésions confinées à l’anastomose (sur moins de 1 cm de hauteur)
Stade i,3 Iléite diffuse avec muqueuse intercalaire inflammatoire
Stade i,4 Iléite avec ulcérations larges ou profondes et/ou sténose

 


Rectocolite hémorragique 

Elle permet de calculer le sous-score Mayo endoscopique pour la rectocolite hémorragique. Ce sous-score décrit l’aspect de la muqueuse rectale ou colique en rectosigmoidoscopie5.

  Nombre de points  
Normal ou lésions cicatricielles 0
Anomalies minimes (érythème, diminution de la vascularisation, légère fragilité) 1
Anomalies modérées (érythème franc, vascularisation non visible, fragilité, érosions) 2
Anomalies sévères (saignement spontané, ulcération) 3

Le sous-score peut valoir de 0 à 3 points.

 

Photos : Dr J. Branche, CHU Lille   

Cet indice évalue l’intensité d’activité endoscopique dans la rectocolite hémorragique de minime à moyenne 5

  Nombre de points   
Aspect granité de la muqueuse Non 0
Oui 2
Réseau vasculaire Normal 0
Diminué 1
Non visible 2
Fragilité de la muqueuse Non 0
Saignement au contact 1
Saignement spontané 4
Érosions ou ulcérations muqueuses Aucune 0
Érosions non confluentes 2
Érosions confluentes ou ulcérations profondes 4

Photos : Dr J. Branche, CHU Lille;

Le score endoscopique total peut être au maximum de 12


Il s’agit du premier score de sévérité validé en rectocolite hémorragique6,7

Item   Aspect     Score 
  Trame vasculaire  Normal 0
 Diminution 1
 Disparition 2
  Saignement  Absent 0
 Points ou stries coagulées, lavables 1
 Sang frais luminal peu abondant 2
 Sang frais luminal abondant et/ou saignement spontané 3
  Érosions et ulcérations  Absentes 0
 <5 mm, superficielles 1
 > 5 mm, enduit fibrineux 2
 Creusantes 3
Total       0-8 

Le score UCEIS s’interprète ainsi : 

  • UCEIS 0-1 : rémission
  • UCEIS 2-4 : activité de la maladie légère
  • UCEIS 5-6 : activité de la maladie modérée
  • UCEIS 7-8 : activité de la maladie sévère


À lire aussi

La maladie de Crohn

La rectocolite hémorragique

Partenariats



  1. D’après The Paris endoscopic classification of superficial neoplasic lésions: esophagus, stomach, and colon: Gastrointest Endosc 2003;58:53-43
  2. D’après Huang Q. et al. Gastroinstest Endosc 2004;60:520-6
  3. Recommandations de la SFED. Mucosectomie rectocolique. Septembre 2008
  4. D’après Mary JY, Modigliani R. Gut 1989;30:983-989
  5. Bounik Y et al. Colon Rectum 2009.3 :101-106
  6. Dignass A et al. Second EUROPEAN evidence-based Consensus on the diagnosis and management of ulcerative colitis : Definitions and diagnosis. Journal of Crohn’s ans Colitis (2012)
  7. Travis SP. et al. Gut. 2012 Apr;61(4):535-42.
  8. Best W.R., Becktel J.M. Singleton JW et al. Development of a Crohn’s disease activity index. Gastroenterology 1976; 70:439-444
  9. Harvey RF, Bradshaw JM. A simple index of Crohn’s-disease activity. Lancet 1980;1:514.

FR-IMMG-200040 - 11/2020