L’objectif de cet article a été d’aider à bien connaître et désigner les différents types de LAP grâce à une base de photos et de définitions consensuelles validées1. Ce contenu été rédigé par le Dr Constance Geffrier (Paris) et le Dr Lucas Spindler (Paris) avec le soutien du Dr Vincent de Parades (Paris).


 

L'essentiel


La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire chronique de l’intestin pouvant atteindre toutes les parties du tube digestif. Les lésions ano-périnéales (LAP) en sont une complication fréquente.

Environ 1 patient sur 2 a ou présentera des LAP au cours de sa vie et dans un tiers des cas, les LAP précèdent l’atteinte intestinale2.

CDAI : Crohn Disease Activity Index ; CDEIS : Crohn’s Disease Endoscopic Index of Severity ; PCR : Proteine C Reactive


Le risque de développer une LAP est d’autant plus important que la maladie de Crohn est distale (près de 100 % en cas d’atteinte rectale). Les LAP altèrent parfois de façon majeure la qualité de vie des malades.

Elles témoignent d’une maladie plus sévère 2.

Leur dépistage et leur diagnostic précoces sont essentiels pour une prise en charge optimale du patient et éviter le développement de lésions irréversibles.  



Les différentes manifestations

 

On retrouve 4 types de manifestations dans les LAP.

Les ulcérations peuvent être superficielles ou profondes.

Ulcérations superficielles

Ulcérations profondes

La musculeuse est visible et/ou le tissu de granulation et/ou les berges sont décollées, inflammatoires.

Les marisques peuvent être infllamatoires ou non.

Marisques non inflammatoires

(aspect fibreux)

Marisques inflammatoires

(oedematiée)

Les fistules anales peuvent être simples avec :

  • Un orifice secondaire unique,
  • Un trajet inter-sphinctérien ou trans-sphinctérien inférieur,
  • Et une absence d’abcès et de sténose ano-rectale.

Tous ces critères sont nécessaires.

Fistules anales simples

Les fistules anales peuvent être aussi complexes avec :

  • Un trajet ano ou recto-vaginal.
  • Un trajet trans-sphinctérien supérieur, supra-sphinctérien ou extra-sphinctérien.
  • Des orifices secondaires multiples.
  • La présence d’un abcès, d’une sténose ano-rectale.

Dans ce cas, un seul critère est suffisant.

Fistules anales complexes

Abcès

 

 

La classification


On distingue4

  • Les LAP primaires : ulcérations et pseudomarisques inflammatoires qui témoignent de l’activité de la maladie intestinale.
  • Les LAP secondaires : fistule anale, abcès et sténose qui peuvent évoluer indépendamment de la maladie intestinale.

 

Classification de Cardiff des LAP de Crohn4

U
pour ulcération
F
pour fistule et abcès
S
pour sténose
0 = absence 0 = absence 0 = absence
1 = fissure superficielle 1 = fistule basse ou superficielle 1 = sténose réversible anale ou rectale
2 = ulcère creusant du canal anal ou bas rectum, périnéal extensif 2 = fistule haute ou profonde, complexe, recto-vaginale ou iléo-périnéale 2 = irréversible anale ou rectale


À lire aussi

Échographie gastro-intestinale

Partenariats


  1. Horaist C., de Parades V., Abramowitz L., Benfredj P., Bonnaud G., Bouchard D., Fathallah N., Sénéjoux A., Siproudhis L., Staumont G., Viguier M., Marteau P. Elaboration and validation of Crohn’s disease anoperineal lesions consensual definitions. World J Gastroenterol 2017; 23(29): 5371-78.
  2. Bouchard D., Abramowitz L., Bouguen G., Brochard C., Dabadie A., et al. Anoperineal lesions in Crohn’s disease: French recommendations for clinical practice. Tech Coloproctol 2017;21:683-91.
  3. Pariente B. et al. Development of the Crohn’s disease digestive damage score, the Léman score. Inflamm Bowel Dis 2011;17:1415-22.
  4. Hugues LE. Clinical classification of perianal Crohn’s disease. Dis Colon Rectum 1992;35:928-32.

FR-IMMG-200037 - 08/2020