Scores de sévérité

La sévérité du psoriasis se détermine par la surface corporelle atteinte et son impact sur la qualité de vie du patient. Il est donc important d’évaluer la sévérité de la maladie et son impact sur la qualité de vies des patients avec des outils simples tels que le BSA, le DLQI et le PASI afin d’optimiser la prise en charge. 

Comment définit-on le grade de sévérité du psoriasis ?

3 scores permettent d’évaluer la sévérité de la maladie : le score PASI, le score BSA et le score DLQI

Un psoriasis léger peut être considéré comme modéré à sévère lorsque la maladie est insuffisamment contrôlée par les traitements ou avec une altération de la qualité de vie. Notamment devant: 25

  • Une atteinte des zones visibles
  • Une atteinte du cuir chevelu importante
  • Une atteinte de la région génitale
  • Une atteinte palmo-plantaire
  • Une atteinte d’au moins deux ongles avec onycholyse ou onychodystrophie
  • Un prurit important
  • Des plaques de psoriasis uniques mais réfractaires au traitement 

Evaluer la sévérité du psoriasis de vos patients avec des outils adaptés afin d’optimiser leur prise en charge 


Les scores d’évaluation

Le score PASI :

Le PASI (Psoriasis Area Severity Index) est un score clinique permettant d’évaluer quantitativement la sévérité du psoriasis en fonction de l’intensité des signes objectifs du psoriasis et de la surface cutanée.

L’indice PASI combine l’évaluation de quatre parties du corps :

  • La tête
  • Les membres supérieurs
  • Le tronc
  • Les membres inférieurs. 

Dans chaque partie du corps, la sévérité des lésions (érythème, épaisseur/induration et desquamation) est évaluée en cinq points:

 

Evaluation du score PASI

 

Le score BSA (Body Surface Area: Surface corporelle atteinte)26,27

 

Le score BSA est un score permettant de calculer le pourcentage de la surface corporelle atteinte par le psoriasis. Cette estimation est obtenue à partir de la paume du sujet (main posée à plat avec tous les doigts serrés, pouce inclus) représentant 1% de la surface corporelle totale.

Classification du score BSA:

  • les démangeaisons
  • la douleur
  • le sentiment de gêne/embarras
  • les problèmes liés au traitement
  • les répercussions de la maladie cutanée sur les activités quotidiennes
  • les relations personnelles et l’activité sexuelle du patient

L’échelle varie de 0 (aucune détérioration de la qualité de vie) à 30 (détérioration majeure de la qualité de vie) 


Traitements disponibles28

Les solutions thérapeutiques pour prendre en charge les patients atteints de psoriasis

La prise en charge thérapeutique du psoriasis dépend de sa gravité, de sa localisation, de la surface concernée et du retentissement de la maladie sur la qualité de vie évaluée par des échelles spécifiques28 

Les traitements locaux 

Les traitements locaux sont utilisés seuls dans les formes localisées et en association aux autres traitements dans les formes étendues. Ils sont représentés par les dermocorticoïdes et les analogues de la vitamine D3 ou leur association.

Les dermocorticoïdes :

L’utilisation de corticoïdes par voie locale permet de lutter contre l’inflammation de la peau psoriasique. On utilisera des pommades, des crèmes et des gels à base de corticoïdes dits forts sur les zones très épaisses et des corticoïdes d’indice plus faible sur le visage. Les pommades sont surtout utilisées sur les lésions sèches, les crèmes sont réservées aux plis et aux muqueuses. Leurs effets secondaires sont nombreux et il est conseillé d’effectuer des traitements de durée limitée et de contrôler les quantités utilisées.

Les analogues de la vitamine D3 :

Ils agissent sur la multiplication et la maturation des kératinocytes. Ils sont prescrits pour traiter les plaques

Autres traitements topiques :

  • Bains et émollients: les bains et les émollients sont utiles pour décaper les lésions et soulager le prurit; l’huile de cade est moins employée.
  • Acide salicylique: l’acide salicylique est une molécule dont l’effet kératolytique peut être utile, utilisé dans un excipient gras pour décaper des lésions très squameuses en préalable à tout autre traitement local ou avant une PUVAthérapie.
  • Les rétinoïdes topiques dont l’utilisation est réservé à des psoriasis très limités (< à 10% de la surface corporelle). 

La photothérapie 

La photothérapie corporelle totale est utilisée dans les formes étendues (> 30% de la surface corporelle) et la photothérapie locale peut-être utilisée quand l’atteinte du psoriasis se limite aux mains et/ou aux pieds.

Il en existe deux types: la PUVAthérapie et la photothérapie par UV B.

La PUVAthérapie consiste en une exposition du sujet aux UVA en cabine. Il est nécessaire de prendre deux heures avant la séance, le psoralène qui est un médicament qui va augmenter l’efficacité de la photothérapie (agent photosensibilisant).

La photothérapie par UVB fait appel aux rayons ultra-violets, aucune prise médicamenteuse préalable n’est nécessaire. L’efficacité est comparable à celle de la PUVAthérapie. 

Les traitements systémiques non biologiques (conventionnels) 

Ils sont utilisés en cas de formes sévères que ce soit par la surface cutanée atteinte et/ou le retentissement sur la vie quotidienne, ou en cas de formes résistantes aux traitements locaux. 

Certaines biothérapies peuvent être utilisés dans le traitement des psoriasis modérés à sévères

Cette famille de médicaments intervient sur des étapes très spécifiques de l’inflammation du psoriasis. L’utilisation des biothérapies dans le psoriasis est réservée aux formes modérées à sévères qui nécessitent un traitement systémique et n’ayant pas répondu ou ayant une contre-indication à au moins deux autres traitements préalables. 


A lire aussi

Article

Le Psoriasis en clair
 

Article

Physiopathologie du psoriasis
 

Article

Impact sur la qualité de vie
 

25. Mrowietz U. et al. Definition of treatment goals for moderate to severe psoriasis: a European consensus. Arch Demratol Res 2011;303:1-10.
26. Finlay AY. Current severe psoriasis and the rule of Tens. Br J Dermatol 2005; 152:861-67
27. Walsh JA, et al. Product of the Physician Global Assessment and body surface area: A simple static measure of psoriasis severity in a longitudinal cohort. Journal of the American Academy of Dermatology, 2013;69(-):931-937
28. https://dermato-info.fr/article/Le_psoriasis consulté le 20/11/2019

FR-IMMD-190038 - 04/2020