LE PARCOURS DU PATIENT ATTEINT DE DERMATITE ATOPIQUE1



 

 

 

 

Au cours du parcours de soins, la santé physique et mentale peut être altérée par des échecs thérapeutiques.1
Un diagnostic précoce et une prise en charge adéquate paraissent essentiels pour éviter les complications liées à la maladie et limiter l'impact sur la qualité de vie.2

 

 

 

 

 



QUELLES OPTIONS THÉRAPEUTIQUES POUR LES ADULTES ?

La prise en charge de la dermatite atopique (DA) est symptomatique et dépend de sa sévérité. Le traitement de base (utilisation d’émollients et évitement des facteurs déclenchants) permet de favoriser la restauration de la barrière cutanée. 3,4


Principales THÉRAPIES DISPONIBLES 3,5


LES TOPIQUES
Associés à une bonne hygiène de vie, ils sont généralement suffisants en cas de DA légère.

LES IMMUNOSUPPRESSEURS SYSTÉMIQUES DITS « CONVENTIONNELS »
Ils sont utilisés dans les formes plus sévères, lorsque le retentissement de la maladie sur la qualité de vie est important et que les topiques ne suffisent plus à contrôler la maladie.

LA PHOTOTHÉRAPIE
Elle peut être intéressante en cas de dermatites s’améliorant en période estivale.

LES BIOTHÉRAPIES ET AUTRES IMMUNOSUPPRESSEURS SÉLECTIFS NON BIOLOGIQUES
Ces traitements récents sont utilisés pour la DA modérée à sévère en cas d’échec à un immunosuppresseur systémique.


Besoins non satisfaits et ATTENTES DES PATIENTS 6

Dans certaines études, une proportion non négligeable de patients atteints d’une dermatite atopique modérée à sévère évaluent leur maladie comme mal contrôlée :


 

 

MALADIE MAL CONTRÔLÉE
≈ 56 %
en cas de DA modérée à sévère
+
Recours aux immunosuppresseurs / à la photothérapie

Dans cette population, le prurit est plus intense, plus fréquent et les troubles du sommeil plus importants.
L’anxiété et la dépression semblent également plus présentes, ce qui dégrade d’autant plus la qualité de vie :

6 patients sur 10 rapportent un DLQI > 10

DA : dermatite atopique ; DLQI : Dermatology Life Quality Index ; UV : ultraviolet.

 

 


À lire aussi

La dermatite atopique : évaluer son impact

JAK/STAT : une voie impliquée dans la pathogenèse de la dermatite atopique


  1. Société canadienne de l’eczéma. Le parcours du patient atteint de dermatite atopique. 2020. https://eczemahelp.ca/wp-content/uploads/2020/09/SCE-Le-Parcours-du-Patient-Atteint-de-Dermatite-Atopique-2020.pdf
  2. Avena-Woods C. Overview of atopic dermatitis. Am J Manag Care. 2017;23(8 Suppl):S115-S123
  3. Staumont D. Dermato-Info. La dermatite atopique. 02/12/2019. https://dermato-info.fr/fr/les-maladies-de-la-peau/la-dermatite-atopique#dermatite-atopique_traitement. Site consulté le 04/05/2021;
  4. Huet F, et al. Nouveaux traitements et perspectives thérapeutiques dans la dermatite atopique. Ann Derm Vener. (2020) 147, 466—474 ;
  5. Vidal®. Dermatite atopique de l’adulte. Mis à jour le 23 mars 2021. https://www.vidal.fr/maladies/recommandations/dermatite-atopique-de-ladulte-2731.html#prise-en-charge. Site consulté le 04/05/2021
  6. Simpson EL, et al. Association of Inadequately Controlled Disease and Disease Severity With Patient-Reported Disease Burden in Adults With Atopic Dermatitis. JAMA Dermatol. 2018;154(8):903–912.

FR-IMMD-210147 - 12/2021